ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 25/267 - 2006  - pp.1-1
TITRE
ÉDITORIAL

RÉSUMÉ
Jean Bernard et l'esprit de l'innovation en France. S. Edelstein
Le progrès scientifique en général et le progrès biomédical en particulier s’accélèrent de plus en plus vite, ce qui rend difficile toute tentative de garder en perspective l’évolution de nos connaissances dans le temps. La disparition de Jean Bernard le 17 avril dernier, sept semaines avant son 99e anniversaire, nous donne l’occasion de revenir sur son parcours exceptionnel et de rappeler combien le monde biomédical a pu évoluer pendant la vie d’un homme. Étudiant en médecine à une époque bien antérieure aux antibiotiques, quand celle-ci ressemblait, aimait-il le dire, d’avantage à sa forme moyenâgeuse, il s’est vite orienté vers les maladies du sang, participant activement à l’essor de l’hématologie en France et lançant dans les années 60 le premier traitement curatif de la leucémie. D’une grande culture littéraire, il a su maintenir un respect inébranlable pour l’individualité de chacun dans une période de réductionnisme féroce de la médecine. Premier Président en 1983 du CCNE*, il a dès le départ marqué les travaux de ce comité par sa capacité à éviter de trop légiférer. Jean Bernard travaillait dans cet âge d’or où l’influence d’une personne pouvait changer le cours de la science. Peut-être l’individu peut-il encore marquer son temps, mais moins facilement aujourd’hui du fait d’une compétition internationale accrue et des sujets de recherche exigeant des équipes lourdes d’effectifs de compétences diverses. Dans ces circonstances, les défis pour la France sont énormes. Comment adapter ses structures administratives conçues pour un autre temps, mais très enracinées, à un modèle de science globalisée et sans étanchéité entre recherche fondamentale et innovation technologique ? Le débat avance et il est très important de lui accorder une diffusion aussi large que possible. Ce numéro de Biofutur apporte sa contribution avec un dossier sur la recherche & l’innovation en France dans le contexte européen. Comme tout bon sujet scientifique, les conclusions posent inévitablement un grand nombre d’interrogations et il sera certainement nécessaire de revenir maintes fois sur ce sujet.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (98 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier