ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 23/247 - 2004  - pp.8-11
TITRE
BIORECHERCHE

RÉSUMÉ
Les virus remontent à la nuit des temps. M. Casselyn
Un virus d’archéobactérie présente des caractéristiques structurales communes avec des virus humains, d’algues et de bactéries. Cette découverte corrobore l’hypothèse qu’un ancêtre commun à ces virus parasitait déjà les premiers êtres vivants unicellulaires il y a plus de trois milliards d’années.

Le soleil brille, l'ADN trinque, les polymérases passent. J. Wierzbicki
Tous les coups de soleil ne sont pas nécessairement suivis de l’apparition de tumeurs cutanées. Des ADN polymérases, véritables anges gardiens contre les UV, sont capables de répliquer l’ADN lésé en étant fidèles à la séquence d’origine.

Rayonnements contre tumeurs : un rien démodé ? A. Queyrel
L’effet balistique des protons, accélérés par cyclotrons ou synchrotrons, caractérise de façon déterminante la protonthérapie et la différencie de la radiothérapie par rayons X (à photons). Et la protonthérapie, radiothérapie conformationnelle, « sculpte » l’irradiation à la forme et à la profondeur des tumeurs (oculaires, de la tête et du cou), avec une précision millimétrique voire submillimétrique pour les tumeurs ophtalmologiques. Un outil de choix spécialement pour les tumeurs pédiatriques. Pour beaucoup de traitements, effectués en France à Orsay et Nice, la protonthérapie s’associe au traitement par photons (rayons X). Toutefois, d’autres traitements physiques pourraient, à l’avenir, moduler l’offre médicale.

AUTEUR(S)
M. CASSELYN, Julie WIERZBICKI, A. QUEYREL

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (8,92 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier