ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 35/372 - 2016  - pp.42-47
TITRE
Pathologie - Le défaut de mucus intestina nouvelle cible thérapeutique

RÉSUMÉ

Agents pathogènes, pH acide de l’estomac, agressions physiques et chimiques... Le mucus est la première barrière entre la lumière intestinale et les cellules de l’hôte. Ce filtre semi-perméable indispensable est constitué majoritairement d’eau et de mucines gélifiantes.

De récents travaux ont montré qu’il est possible de renforcer ce mucus, qui est altéré dans de nombreuses pathologies digestives, en augmentant les interactions entre ses mucines. Ces résultats ouvrent de nouvelles pistes de recherche contre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et d’autres pathologies des muqueuses sécrétoires.



AUTEUR(S)
Jean-Luc DESSEYN

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,64 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier