ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 34/371 - 2015  - pp.38-41
TITRE
Des nuages bien vivants

RÉSUMÉ

En 1860, Louis Pasteur réfutait la thèse des générations spontanées en mettant en évidence la présence micro-organismes dans l’air ; il affirmait alors déjà qu’ « il y a toujours en suspension dans l’air ordinaire, des corpuscules organisés » (1). Étudiés ensuite essentiellement dans l’air intérieur pour des raisons sanitaires et épidémiologiques, les micro-organismes suscitent aujourd’hui également l’attention des sciences de l’atmosphère qui, longtemps cantonnées à la physique et à la chimie, s’ouvrent désormais à la biologie pour expliquer le fonctionnement de notre climat.



AUTEUR(S)
Pierre AMATO

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (7,20 Mo)



Mot de passe oubliƩ ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier