ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 33/352 - 2014  - pp.56-58
TITRE
Entretien

RÉSUMÉ

Utiliser la thérapie génique pour améliorer le quotidien des patients atteints de la maladie de Parkinson, en leur permettant notamment de mieux contrôler leurs mouvements, pourrait bientôt devenir une réalité. C’est en tout cas le pari audacieux de Stéphane Palfi, chef du service de neurochirurgie de l’hôpital Henri Mondor, à Créteil. À l’occasion de la publication des premiers résultats, le praticien revient sur ces travaux et leur impact sur les patients.



AUTEUR(S)
Olivier FRÉGAVILLE-ARCAS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,31 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier