ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 31/329 - 2012  - pp.30-34
TITRE
DOSSIER : Éternels modèles

RÉSUMÉ

Éternels modèles Simon Galas

Alors que certains organismes vivent plus de 400 ans, comme le coquillage Arctica islandica, d’autres présentent des longévités modulables en fonction de l’environnement, tel le nématode parasite Stronyloides ratti, dont la durée de vie peut être multipliée par 80. D’autres encore ne semblent pas présenter de signes de sénescence. C’est le cas de la méduse Turritopsis nutricula et de l’hydre Hydra vulgaris, qui suscitent des questionnements sur l’importance des mécanismes régénérateurs dans le vieillissement. De par leurs caractéristiques et leur facilité d’étude au laboratoire, tout un ensemble d’organismes permettent aujourd’hui de dresser l’inventaire des mécanismes du vieillissement. Mécanismes qui sont ensuite testés pour vérifier leur conservation au cours de l’évolution et en rechercher des équivalents chez l’homme.



AUTEUR(S)
Simon GALAS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (6,13 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier