ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 29/306 - 2010  - pp.12-22
TITRE
BIORECHERCHE

RÉSUMÉ

Macrophages et dendrimères Jean-Philippe Bricka

Multiplier à l’infini des cellules différenciées sans passer par les cellules souches ou encore moduler l’activité du système immunitaire à l’aide de systèmes moléculaires synthétiques, c’est désormais possible, selon deux études distinctes.

Du supercompactage de l’ADN des spermatozoïdes à l’épigénétique Aleksandra Bogdanovic-Guillon

Lorsque l’ADN s’apprête à affronter des conditions difficiles, il subit un compactage supplémentaire. En voulant comprendre ce mécanisme, trois équipes françaises ont découvert un nouveau « code » épigénétique.

Des cellules souches embryonnaires haploïdes et stables Aline Aurias

Formidable outil d’étude in vitro des phénotypes récessifs dans les différents lignages cellulaires des vertébrés, ces cellules pourraient également permettre la reproduction semi-clonale.

DsbG et DsbC au secours des cystéines Lionel Cavicchioli

Les travaux d’une équipe de l’université catholique de Louvain (UCL) ont révélé l’existence, chez les bactéries, d’un mécanisme permettant de protéger les résidus cystéine libres de l’oxydation.

Cancérogenèse et opiacés : des liaisons dangereuses Silvia Pei

Les opiacés, utilisés pour soulager les douleurs et pour les anesthésies, pourraient stimuler la croissance et la diffusion des cellules cancéreuses.

L’utilisation de dispositifs électroniques en médecine fait de grands pas Anthony Guiguen

Domaine de recherches porteur de par ses applications potentielles en médecine, la conception de puces capables de résister à l’humidité tout en étant constituées de matériaux biodégradables prend forme.

Nanoparticules : un mécanisme surprenant de toxicité Dinhill On

Des chercheurs britanniques viennent d’identifier un mécanisme indirect de toxicité des nanoparticules. Ce nouveau mécanisme s’appuie sur les voies de signalisation intracellulaire pour endommager l’ADN à travers une barrière constituée de cellules.

L’homme est un ours comme les autres L. C.

Les mécanismes grâce auxquels certains mammifères sont capables d’hiberner fascinent les biologistes depuis des décennies. Les travaux de Christian Bourbon, médecin spécialiste du sommeil, révèlent qu’en conditions extrêmes, l’homme est lui aussi soumis à un processus similaire.

Les manchots discréditent l'horloge moléculaire Philippe Deroin

La datation des lignées génétiques grâce à l’ADN mitochondrial est devenue un outil clé de la bio- logie et de la paléontologie. Mais il est possible que les calculs soient faux.

Une stratégie d’évolution bien particulière A. G.

Pour la première fois, le « bet hedging », qui se traduit par un changement stochastique rapide de phénotype, a été observé expérimentalement chez une population bactérienne.



AUTEUR(S)
Jean-Philippe BRICKA

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (918 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier