ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 27/292 - 2008  - pp.11-23
TITRE
BIORECHERCHE

RÉSUMÉ

Élucider et reproduire les causes génétiques de la résistance innée au VIH. G. Andujar

Alors que la découverte d’un vaccin contre le VIH semble lointaine, la compréhension des mécanismes de résistance naturelle à l’infection apparaît indispensable. Une première étude explique pourquoi chez certaines personnes les cellules de l’immunité innée restent efficaces contre le VIH. Une seconde reproduit les mécanismes qui empêchent le virus de pénétrer les lymphocytes T CD4+ de personnes naturellement résistantes.

Une percée dans l'analyse du génome mitochondrial. A. Guiguen

Difficile à étudier chez les métazoaires, l’ADN mitochondrial (ADNmt) voit une fenêtre d’analyse s’ouvrir avec l’utilisation d’enzymes de restriction, celles-ci autorisant l’isolation directe de mutations mitochondriales.

Mieux connaître l'âge biologique des patients. L. Cavicchioli

Une équipe de chercheurs a découvert des biomarqueurs permettant de déterminer plus précisément « l'âge biologique » des individus. Ils pourraient notamment permettre de mieux adapter les thérapies destinées aux personnes agées.

Du nouveau sur le maintien des chromatides soeurs. A. Guiguen

La cohésion des chromatides soeurs à l’issue de la réplication est assurée par un complexe protéique. Pour que celui-ci remplisse son rôle, une de ses sous-unités doit être acétylée durant la phase de synthèse d’une nouvelle molécule d’ADN.

La structure des corps d'inclusion bactériens révélée. A. Guiguen

Les agrégats protéiques, dont font partie les corps d’inclusion, sont responsables de nombreuses maladies chez l’homme. L’inexistence de structure, longtemps admise, vient d’être mise à mal à travers trois exemples chez Escherichia coli.

Un récepteur de phéromone d'alarme découvert chez les mammifères. L. Cavicchioli

Le ganglion de Grueneberg est connu depuis 1973 mais sa fonction vient seulement d’être élucidée par des chercheurs de l’université de Lausanne. Il s’agit d’un détecteur de phéromones d’alarme, le premier jamais découvert chez les mammifères.

Le parfum du lémurien mâle parle de ses gènes. G. Andujar

Lors de la période de reproduction, les lémuriens mâles de l’espèce Lemur catta signalent leur qualité et leur diversité génétique par la complexité des composés odorants qu’ils sécrètent au niveau de leurs glandes scrotales.

Un espoir de traitement cellulaire pour la sclérose latérale amyotrophique. S. Casalonga

Des chercheurs américains ont réussi à obtenir des neurones à partir de cellules de peau d’une patiente souffrant de sclérose latérale amyotrophique, une pathologie neurodégénérative incurable. Une première.

Vers une meilleure compréhension de la sclérose latérale amyotrophique familiale. A. Guiguen

La présence de l’enzyme SOD1 mutée est aujourd’hui une cause bien connue de l’apparition d’une sclérose latérale amyotrophique. De larges analyses statistiques ont permis de délimiter les hypothèses les plus pertinentes concernant les mécanismes de toxicité de la protéine en question.

Les pommes ont les « poumons » plus larges que les poires. G. Andujar

Les voies de circulation des échanges gazeux de la pomme et de la poire ont pu être visualisées in vivo par tomographie tridimensionnelle. Ces résultats permettent de mieux comprendre comment les fruits se dégradent après la récolte.

Un dérivé de caroténoïdes contre la ramification. A. Aurias

Deux équipes viennent d’identifier simultanément l’hormone responsable de l’inhibition de la ramification des plantes.

La photosynthèse artificielle à portée de main ? L. Cavicchioli

Le réchauffement climatique accroît la fréquence des grosses chutes de pluie. D. Huguet

Deux chimistes ont mis au point un procédé d’électrolyse de l’eau à faible consommation d’énergie qui pourrait ouvrir la voie à l’utilisation de l’énergie solaire à grande échelle. Une découverte révolutionnaire en ces temps de disette énergétique.

Fin d'une idée reçue en paléoclimatologie. A. Guiguen

Si ce phénomène était prévu par les simulations des experts du climat, il ne l’était pas dans de telles proportions.

La hausse de température fait grimper les plantes. S. Ayrault

Des régions subtropicales aux contrées boréales, il existe une tendance visant à maintenir les feuilles à une température optimale proche de 21°C, indépendamment de la moyenne climatique. Cette découverte bouleverse la méthodologie de reconstitution du climat.

La méthadone, une arme inattendue contre la leucémie. S. Casalonga

Sous l’effet de la hausse des températures, les espèces végétales migrent en altitude pour retrouver la température idéale à leur survie. Un changement qui bouleverse la composition des communautés végétales en montagne.

Le CEREGE révèle la toxicité des nanoparticules. A. Queyrel

Utilisée jusqu’à présent dans les cures de désintoxication aux drogues opioïdes, la méthadone aurait également un puissant pouvoir de destruction des cellules leucémiques et permettrait de surmonter la résistance aux traitements, d’après les résultats inédits d’une équipe allemande.

AUTEUR(S)
G. ANDUJAR, Anthony GUIGUEN, Lionel CAVICCHIOLI, S. CASALONGA, Aline AURIAS, D. HUGUET, Sophie AYRAULT, A. QUEYREL

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (8,1 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier