ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Autres revues >>

Biofutur

0294-3506
 

 ARTICLE VOL 26/282 - 2007  - pp.9-13
TITRE
BIORECHERCHE

RÉSUMÉ

Le VIH interfère avec les cellules souches dans le cerveau. G. Andujar
Une glycoprotéine de l’enveloppe du virus de l’immunodéficience humaine empêche la neuronéogenèse en bloquant la croissance des cellules souches progénitrices neuronales adultes dans le gyrus dentelé de l’hippocampe. Ce mécanisme serait à l’oeuvre dans les syndromes de démences associées au virus de l’immunodéficience humaine, mais peut-être aussi dans d’autres maladies neurodégénératives.

Le génome de la vigne livre ses secrets. S. Casalonga
Décrypté par un consortium public italo-français, le génome de la vigne dévoile l’origine moléculaire des caractéristiques aromatiques et anti-oxydantes du vin.

Un génome bactérien transféré chez une mouche. G. Andujar
La quasi-totalité du génome de la bactérie Wolbachia, parasite des invertébrés et des insectes, a été transférée chez la mouche Drosophila ananassae.

L'évolution maintiendrait-elle aussi le dispensable ? A. Guiguen
Les séquences d’ADN maintenues à l’identique chez la souris, le rat et l’homme ne reflèteraient pas, comme l’hypothèse la plus répandue le soutenait, une conservation de fonctions vitales.

La résistance de la schizophrénie dans la phylogénie humaine. A. Guiguen
Alors que la schizophrénie est un désordre mental très invalidant et hautement héréditaire, elle se rencontre chez environ 1 % de toutes les populations humaines. Les gènes responsables de ce trouble seraient liés à l’adaptation cognitive de l’homme durant son évolution.

Un facteur génétique pour la taille des humains. G. Andujar
L’un des nombreux gènes régissant la taille des humains vient d’être identifié. Les porteurs de deux versions d’un variant « grand » du gène ajouteraient environ un centimètre à la taille par rapport à une personne dotée de deux variations « petit ».

Un gène qui augmente les chances d'être gaucher. G. Andujar
Des scientifiques anglais annoncent avoir découvert un gène responsable de l’inversion de la latéralisation du cerveau et du fait d’être gaucher. Le gène se transmettrait par la voie paternelle.

Réfléchir à deux fois. G. Angujar
Le circuit cérébral impliqué dans le processus de réflexion de dernière minute sur nos actes et dans le contrôle d’un comportement impulsif serait situé dans le cortex frontal médian du cerveau.



AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,12 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier